Vivre après un cancer : comment mieux prévenir les séquelles de la maladie ?

20160420 dialogue

Prévenir les séquelles des cancers et de leurs traitements est un sujet d’actualité, dont l’enjeu est d’améliorer la qualité et la durée de vie des patients après la maladie.

 

Si l’on dispose aujourd’hui de données qui justifient le déploiement d’une prévention spécifique, d’importants progrès restent à réaliser tant au niveau de l’organisation des soins que de la recherche.

 

Le 24 mars dernier, à l’invitation de la Fondation ARC, de l’Institut national du cancer (INCa) et de l’Institut de recherche en santé publique (IReSP), chercheurs, médecins et patients se sont réunis dans le cadre d’un colloque dédié à la question de la prévention tertiaire en oncologie, dont l’objet est de prévenir ou de limiter les complications et les conséquences de la maladie et de ses traitements.

 

Les résultats de l’étude K2-France menée  par le registre des cancers du Bas-Rhin sur l’épidémiologie des seconds cancers ont été présentés à cette occasion.

 

Une des conclusions de cette journée est la nécessité d’associer chercheurs, médecins et patients doivent dans la conception et la mise en œuvre des projets de recherche, comme dans l’aménagement de l’offre de soins.

 

Site internet du colloque : http://www.colloque-cancer.org/

 

Communiqué de la Fondation ARC