Partenaires du Registre des cancers du Bas-Rhin

 

 

Créé à l'origine avec le soutien du Conseil général du Bas-Rhin et du Comité départemental du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer, le Registre des cancers du Bas-Rhin est évalué par le Comité d'évaluation des registres et fait actuellement l'objet d'un soutien par les partenaires suivants :


- Agence nationale de santé publique

- Institut National du Cancer (INCa)

- Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)

- Université de Strasbourg

- Centre Paul Strauss, Centre régional de lutte contre le cancer de Strasbourg

- Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS)


Logo

 


Au-delà des partenaires institutionnels, le fonctionnement du Registre des cancers du Bas-Rhin s'appuie aussi sur de très nombreux partenaires médicaux qui constituent l'essence même de son activité, et qu'il est impossible de tous citer ici.

Plus de 90 % des cas sont signalés ou confirmés par les cabinets, laboratoires ou services d'anatomie et de cytologie pathologiques, publics ou privés, du département et hors département.

Si tous les médecins du département, quel que soit leur mode d'exercice, sont à un moment ou à un autre sollicités par le Registre pour fournir des informations, certains spécialistes sont plus spécifiquement concernés, de par leur activité dans le domaine de la cancérologie.


Après leur montée en charge au début des années 90, les services ou départements d'information médicale des établissements de santé, publics ou privés, sont devenus des correspondants habituels du Registre, en complément à la consultation des archives hospitalières. Les régimes d'assurance maladie (bases de données des Affections de Longue Durée, ALD) constituent également une source de données importante pour le registre.


Nous remercions tous ces partenaires, institutionnels ou médicaux, ainsi que les régimes d'assurance maladie qui contribuent ainsi directement ou indirectement aux travaux menés par le Registre des cancers du Bas-Rhin.